banniere-musique

Il est des voix qui surgissent du néant, il est des parcours d’exception et des rencontres qui vous révèlent au monde. Ladji Diallo chante son destin à la croisée des chemins entre ses racines maliennes et sa culture occidentale.
Plus d’une heure d’immersion totale dans un univers musical entre sonorités reggae, pop et mélopée africaines. Ladji Diallo est un créateur d’images incandescentes qu’il anime au son de sa guitare et de sa voix chaleureuse. Il chante il danse, il conte.
Une énergie flamboyante, un rapport au public généreux, des textes empreints de spiritualité pour dire sa quête de l’autre et du Tout Autre.

Ladji Diallo en concert !

Prochains concerts

octobre, 2017

Afficher les options

Dates renseignées prochainement

Ses albums

Ci-dessous, un petit aperçu…

Sous les ailes de mon père – 2015


Fils de lumière – 2010


En savoir + ...

Interview - Juin 2015

Ta musique se situe dans quel genre ?

Afro, Reggae, Pop folk. J’aime que différents styles musicaux se croisent, se mélangent, se rencontrent au profit d’une parole propre à un artiste quel qu’il soit. L’heure est à la musique métisse.

Quel instrument joues-tu ? Depuis quand chantes-tu ?

Ado, je ne chantais et n’écoutais que du Rap. Et un jour un ami me joue, dans son salon, sur son grand piano noir «  l’amant de saint jean ». Grande émotion. Je veux apprendre à jouer d’un instrument. L’été qui a suivi, je pars en colo et je découvre la guitare. J’ai 16 ans, je m’achète alors ma première « gratte ». Tout en apprenant à y jouer, je fredonne des airs, jusqu’à l’âge de 20 ans où je découvre que « en fait, je ne fredonne plus mais je chante !! »

Quels sont les artistes qui t’inspirent ?

Oh la !! La liste est longue. Ça va de Jacques Brel à Thélonious Monk en passant par les rappeurs Médine, Oxmo Puccino et d’autres. Les chanteurs Mano Solo, Lhasa del Sela m’ont beaucoup appris. Côté Afrique : Alpha Blondy, Ali Farka Touré ( pour son jeu de guitare exceptionnel) , la diva Oumou Sangaré, le groupe touareg Tinariwen, Takana Zion . J’aime écouter Rey Carles, Otis Redding, Melissa Laveaux, Sandra Nkaké. La musique gospel me touche et m’inspire. Le groupe Chrétien Exo, le moine au chant mystique Pierre Eliane, les mantras indiens sont aussi de la partie. Bref presque tout y passe

Où composes-tu ?

Chez moi. Dans ma petite bergerie en pleine montagne. Muni d’un micro sur pied, de mes deux guitares (électrique et électro acoustique), de ma pédale à effet voicelive tc helicon , d’une carte son et du logiciel Ableton live sur mon mac et en piste l’artiste !!

Par quoi commences-tu? Parole ou musique ?

Musique ! Ce sont les sons qui me guident en premier. Une fois la musique prête, je commence par faire un « yaourt ». Ça veut dire que je chante dans un langage incompréhensible, ma voix cherche des chemins possibles, des intonations, des accents, des rythmes, une ligne mélodique. Puis des mots se forment et doucement une thématique se dégage. Alors il ne me manque plus qu’à tirer le fil pour dérouler l’histoire.

Ta radio musicale préférée ?

Fip !

Quel est cet instrument que tu joues dans « Ka na Maloya filanan » ?

La Sanza. Un instrument africain constitué des languettes en métal et d’une petite caisse de résonance. On l’appelle aussi piano à pouce, ou Kalimba.

Projet singulier qui a retenu ton attention ?

Lambarena Bach to Africa. C’est un mélange stylistique entre Bach et la musique traditionnelle africaine. J’aime !

Quel est le but de ta musique ?

L’expression de mon expérience spirituelle dans mon humanité. La quête de la lumière dans ma relation à l’autre et au Tout Autre.

Est-ce que tu chantes aussi dans tes spectacles ?

Oui dans quasiment tous mes spectacles. C’est d’ailleurs par là que j’ai commencé la chanson. À 21 ans, j’ai créé mon premier spectacle de conte avec des interludes musicales pour aérer mes histoires. Et de tournées en tournées, le public ne cessait de me manifester une vive émotion à chaque fois que je prenais ma guitare pour chanter. Fort de cette expérience, j’ai donc pris la voie de la musique.

Sur quelle musique préfères-tu danser ?

Sans hésiter : le funk !!!

X